Cartes postales anciennes de Rennes

 

ANGE  DE  LEON  DES  ORMEAUX

 

maire de Rennes

 

de 1855 à 1861

 

Ange leon des ormeaux

 

OU

 

L'AMENAGEUR DE LA PARTIE  

 

DE LA VILLE SITUEE AU SUD DES MURS

 

.

 

Né en 1807, Ange de Léon est un passionné d'urbanisme. Il rédige plusieurs mémoires sur la ville de Rennes, dont un "projet de boulevards à Rennes" en 1852 et un "projet d'aménagement de la partie sud des murs de la ville", ce dernier paraît en 1855. La même année, Ange de Léon est nommé Maire de Rennes. Il décide donc de réaliser ce projet et, durant les six ans que durera son mandat, il s'emploie à en appliquer les principales lignes. A cet effet, il nomme architecte de la ville un certain Jean-Baptiste Martenot, jeune homme talentueux âgé seulement de 26 ans.

Pour planter le décor, le sud de la Vilaine se trouve se trouve encore à cette époque en pleine campagne. On n'y trouve que les casernes du Colombier et de l'Arsenal et les poudrières de Lorette ainsi que quelques habitations le long du vieux faubourg de Nantes. De plus, le chemin de fer est attendu à Rennes pour 1857. Plusieurs projets de gare sont à l'étude, c'est celui le plus au sud qui sera retenu, sur l'emplacement des poudrières de Lorette. Cette décision va changer pour toujours la face de la ville.

En dix ans, la "ville basse" sera totalement transformée et mise en valeur. 

La Vilaine vient d'être canalisée et bordée de quais rectilignes qui traversent toute la ville d'Est en Ouest (travaux de 1841 à 1860, ingénieur Coiquaud). Les déblais de la construction de la future gare servent à combler le bras sud du fleuve : c'est la naissance des boulevards de l'Impératrice et du Prince Impérial, aujourd'hui le boulevard de la Liberté.  A l'Est, une longue artère nord-sud de 24 mètres de large, la future avenue Janvier, permet de joindre la nouvelle gare aux quais et au centre de la cité. A l'Ouest, le boulevard Napoléon III, lui aussi nord-sud, devenu aujourd'hui le boulevard de la Tour d'Auvergne, fait communiquer les faubourgs de Nantes et de Saint-Malo (route impériale n°137) par la place de la Mission. 

En plus de ces trois axes majeurs, plusieurs rues sont percées ou rectifiées afin de structurer l'ensemble du plan en un quadrillage régulier : les rues de Nemours, de Lanjuinais, Jules Simon et du champ de Mars (maréchal Joffre), nord-sud et est-ouest les rues du Pré-Botté, Vasselot, de la Chalotais, Poullain-Duparc.

Jean-Baptiste Martenot a pour charge de remplir tout cet espace vide. De nombreux hôtels particuliers sont construits le long du boulevard de la Liberté, de celui de la gare, ainsi que dans les nouvelles rues au Sud des quais, derrière l'emplacement du futur palais du Commerce. 

Une étude d'aménagement du champ de Mars n'ira pas à son terme : elle consistait à le faire traverser par deux voies dans sa partie nord, ce qui aurait créé quatre rectangles constructibles. Seules les rues qui encadrent l'espace seront aménagées : rue d'Isly, boulevard de Beaumont et boulevard Magenta.

.

 

Plan de rennes avant 1850

Plan de Rennes avant Ange de la Noë des Ormeaux. Les grans boulevards au sud n'existent pas encore

.

 

Quelques photos - cartes postales anciennes

.

L'AVENUE DE LA GARE

actuelle avenue Janvier

.

 

Place de la gare

gare et place de la gare

Avenue de la gare4

place et avenue de la gare, au fond le palais Saint-Georges

Avenue de la gare1

place et avenue de la gare - tramways

Avenue de la gare5

avenue de la gare - véhicules à cheval

Avenue de la gare lycee

avenue de la gare, la chapelle du nouveau lycée, 

.

LES AVENUES DE L'IMPERATRICE ET DU PRINCE HERITIER

boulevard de la Liberté

.

Rue poullain duparc

à droite, début du boulevard de la Liberté, côté place de Bretagne

Bd liberte5

le début du boulevard de la Liberté

Bd liberte2

boulevard de la Liberté

Bd liberte3

boulevard de la Liberté

Bd liberte

boulevard de la Liberté

Bd liberte4

boulevard de la Liberté, le long du champ de Mars

Bd liberte6

boulevard de la Liberté

.

L'AVENUE NAPOLEON III

boulevard de la Tour d'Auvergne

.

Place de bretagne et ta

le début du boulevard de la Tour d'Auvergne, depuis la place de Bretagne. Le pont de la Mission

Boulevard tour d auvergne

boulevard de la Tour d'Auvergne

Ta et caserne de guines

boulevard de la Tour d'Auvergne, caserne de Guines, tramway

Carrefour ta

carrefour du pont de Nantes. A droite, après le cheval, le boulevard de la Tour d'Auvergne

.

QUELQUES RUES ADJACENTES

.

2rue du pre botte

rue du Pré-Botté

1rue de nemours

rue de Nemours

3rue jules simon

rue Jules Simon

 

.

LE CHAMP DE MARS

esplanade Général de Gaulle

.

Champ de mars foire

le champ de Mars un jour de foire. Au fond le boulevard de la Liberté

Rue d isly

caserne du Colombier et rue d'Isly

Rue d isly

rue d'Isly

Rue de l alma

rue de l'Alma et rue d'Isly

Boulevard magenta

boulevard Magenta

Boulevard de beaumont

boulevard de Beaumont, le long de la voie ferrée

.

Ange de Léon des Ormeaux a réussi son pari, faire de Rennes une ville moderne et équilibrée autour de son centre historique grâce à l'assèchement et à l'urbanisation de la zone marécageuse située au sud de la ville.

.

 

Titre plan

plan travaux Ange de Léon

Travaux ange de leonorange exécuté, bleu en cours d'exécution, rose voté

.

 

Quelques autres réalisations de Ange de Léon :

 

1. TERMINE

- agrandissement du parc du thabor

- approvisionnement de la ville en eau potable (captage de la Minette et de la Loisance, aqueduc de la Minette)

- hôtel-Dieu et rue

- quai de la Prévalaye

- port sur les quais d'Ille-et-Rance

- réfection du théâtre

- élargissement avenue du cimetière du nord

- rue et pont de l'abattoir

 

2. EN COURS D'ACHEVEMENT

- rectification de la rue de la Monnaie

- fin des quais (Saint-Yves)

- Lycée

- élargissement du vau Saint-Germain

- aménagement du grand séminaire (faculté de sciences).

 

Travaux votes

.

Le grand bâtisseur est révoqué par le Préfet en 1861 pour cause de mésentente et incompatibilité politique, il est remplacé par le magistrat Robinot de Saint-Cyr. Ce dernier et les maires suivants continueront les nombreux chantiers engagés ou envisagés par Ange de Léon (percement ou prolongements de nombreuses rues, construcyion de casernes, la maison centrale, les lices, les serres du Thabor...)

Sentant venir sa déchéance, Ange de Léon avait écrit en 1860 un dernier ouvrage "Travaux urgents à exécuter dans la ville de Rennes, et moyens de faire face aux dépenses qu'ils entraîneront".

 

 

 

.

 

Philippe Saint-Marc

passeur de mémoire

Psm

conservation du patrimoine rennais

 

.

.

 

 

Vous êtes le 31807ème visiteur